www.alat.fr, et www.alat2.fr,
les bases de données les plus complètes sur l’ALAT
N’hésitez pas à me contacter :
09 52 60 60 73
christianmalcros@yahoo.fr

COIFFURE

 

 

Le bonnet de police de tradition est remplacé par un béret du modèle "troupes aéroportées" de couleur bleu roi. Il est porté incliné sur le côté gauche et ne comporte pas d'insigne de grade.

 

Les bérets bleus furent distribués pour la première fois en juillet 1954 au personnel du groupe d'hélicoptères en Indochine. Afin de renforcer la cohésion du groupe, le commandant Crespin souhaitait unifier les coiffures en service, en adoptant un béret de couleur "bleu RAF". Devant le manque de moyens et les lenteurs de l'administration pour satisfaire à ses demandes, il avait réussi à récupérer, auprès de l'intendance, un stock de bérets bleus abandonné par les parachutistes métropolitains.

 

Un insigne en laiton argenté, ou doré, de forme circulaire (45 millimètres de diamètre), représentant une étoile à cinq branches ailée, est fixé sur le côté droit du béret à hauteur de la tempe.

 

C'est un des rares insignes de béret qui soient homologués dans l'armée de terre. Tout d'abord homologué G 1358, le 24 janvier 1957, sur une demande effectuée en décembre 1956 par le général Lejay, commandant l'ALAT, le premier modèle, sans cercle, n'a jamais été réalisé. Pour le général, ce modèle convient uniquement "au cas où l'insigne est brodé sur le béret; s'il est métallique, précise-t-il, l'encadrement du motif par un cercle de métal poli semble nécessaire". D'autre part, l'esquisse et l'homologation prévoient cet insigne de couleur or. Le général note dans sa lettre que, si la couleur de béret officiellement adoptée est le bleu Royal Air Force, la couleur argent lui semble alors préférable pour l'insigne. Mais à cette époque l'ALAT n'est pas encore une arme et son personnel, géré par son arme d'origine, conserve par tradition la couleur originale de son arme. Il en va de même pour les losanges de bras. Depuis 2004, la couleur dorée est officialisée pour l'insigne de béret.

 

Une particularité de la 4e CCT,

ses personnels portent le béret bleu

de l'ALAT avec l'insigne de leur arme

d'origine, les Transmissions (photo 4e CCT).

 

L'homologation définitive est donnée sous le numéro G 1449, le 16 septembre 1957, sur une nouvelle demande du général Lejay, commandant l'ALAT, en date du 2 septembre 1957.

(photo Jean-Robert Pivon.)

 

Avant l'adoption de ce modèle, le personnel d'un certain nombre d'unités de l'ALAT qui dispose déjà d'un insigne de corps le porte sur le béret. C'est notamment le cas, entre autres, des GH N°1, GH N°2 et GAOA N°2.

 

Les deux premier insignes de béret officiels furent ceux des troupes aéroportées et de l'aviation légère de l'armée de terre qui, l'une et l'autre, n'étaient pas des armes. Il y a des parachutistes dans toutes les armes comme pour l'ALAT, avant octobre 2003, où les personnels étaient qualifiés d'artilleurs sur leur fiche de solde, à part les officiers répartis dans toutes les armes. La décision fut prise que les insignes de béret seraient argent quelle que soit la couleur du bouton.  En 2001, lorsqu'il a été décidé d'adopter la même tenue pour tous les personnels de l'ALAT, l'insigne or a été retenu. A noter qu'en Algérie, les personnels des deux pelotons de l'ALAT des 10e et 25e DP, portaient le béret rouge et une tenue camouflée.

 

 

 

(photo Christian Malcros.)
projet initial
Insigne de béret
Cliquez sur le nom
de la fiche que vous
souhaitez consulter