www.alat.fr, et www.alat2.fr,
les bases de données les plus complètes sur l’ALAT
N’hésitez pas à me contacter :
09 52 60 60 73
christianmalcros@yahoo.fr
Aéronefs
Henrard
Cliquez sur le nom
de la fiche que vous
souhaitez consulter
Bell 47G-1, n°1312, dans la cour de Satory (photo via Claude Duhaut).

GROUPE D'HELICOPTERES N°1 - GH N°1 -

Le GH N°1 est créé le 1er mai 1954 au camp de Satory, quartier Fesch (1). La cour sert alors de terrain d'aviation.

A partir d'octobre 1954, un détachement de trois Bell participe aux opérations en Tunisie, puis en Algérie, à partir du 30 octobre 1954. Le 19 octobre, a lieu la première évacuation sanitaire à Sidi Bou Zid avec un Bell. Le 26 novembre, à Bizerte, un accident avec un Bell 47G-2 provoque la mort de trois personnes, le capitaine Martial de Marque, l'adjudant Sandrat et le capitaine anglais Verbeque. L'enseignement école sur hélicoptères lourds est alors dispensé au Buc sur S-55 (45 heures de vol). Le stage est couronné par quinze jours à l'Alpes de Venosc pour effectuer dix heures de vol en montagne. C'est ainsi que cinq S-55 font mouvement sur Grenoble par voie aérienne et terrestre, le 11 décembre.

Deux Sikorsky S-55 partent en renfort au GAOA N°3, de Sétif, le 15 avril 1955, via Toulon où ils embarquent sur l'Arromanches. Ils arrivent le 20 à Sétif. Un mois plus tard, trois autres S-55 les rejoignent, via l'Espagne. Entretemps, le 24 avril, à la suite d'un accrochage avec une ligne à haute tension, à Giry dans la Nièvre, un Westland WS-55 s'écrase, son équipage, le lieutenant Millot et le mécanicien André Morin, meurt carbonisé.

En juillet 1955, l'école de formation et de transformation sur S-55 à Buc, auparavant encadrée par la SNCASE, passe sous le contrôle de l'ALAT. Le 2 septembre, un détachement composé de sept pilotes et dix mécaniciens, sous les ordres du capitaine Capieu est constitué pour partir au Maroc. Atterrissage le 2 septembre à Casablanca puis acheminement par le train jusqu'à Fès. Il est hébergé par le GAOA N°4 sur le plateau de Dar Mahres. Les hélicos, des Bell, sont arrivés en pièces détachées à Meknès où ils sont remontés. Puis, après un vol d'essai, ils se posent à Fès.

En juin 1956 commence le premier stage pilote sur Vertol H-21C. D'autre part, l'espace aérien de Satory devenant saturé, la formation de base sur hélicoptères légers (Bell 47G-2) se déplace sur Saumur (2) puis à Dax. En septembre, l'escadrille d'instruction sur hélicoptères lourds (Vertol H-21C) est créée à Caen-Querqueville (2) en annexe du GH N°1, groupe qui reste spécialisé dans la formation sur hélicoptères moyens.

Un accident avec un Djinn, le 4 septembre, sur la commune de Saint-Forget en Seine-et-Oise, provoque la mort de son équipage, le maréchal des logis Jean-Pierre Bourgund, pilote, et le maréchal des logis-chef Michel Bartolini, mécanicien.

Puis, à la fin de l'année, le GALAT N°7 intègre en son sein la Section d'Expérimentation du GH N°1, sur le terrain de Satory. Le transfert de l'escadrille de Caen-Querqueville sur la base du Cannet-des-Maures s'effectue en décembre. Au 21 décembre, le GH N°1, stationné à la caserne Fesch, au camp de Satory, près de Versailles, comprend un détachement (école de début pilotage sur hélicoptères) composé de treize officiers, soixante trois sous-officiers et trente cinq hommes de troupe, stationné à Dax, et un autre détachement (école de transformation sur Vertol H-21C) composé de quatre officiers, vingt sous-officiers et quarante huit hommes de troupe, stationné au Luc.

Le 1er avril 1957, la section opération passe au GAOA N°7, le GH N°1, dissous, donne aussi naissance à l'annexe hélicoptères de l'ESALAT (3). A la fin dumois, le 29, une modification organique du GAOA N°7, entraîne la création d'une escadrille d'hélicoptères légers provenant du GH N°1 qui a pris la dénomination d'Annexe d'Hélicoptères de l'Ecole de Spécialisation de l'ALAT à Satory. A cette date, la Section d'Expérimentation de l'ALAT (en provenance du GH N°1) est rattachée provisoirement au GAOA N°7 (3). Le 1er mai, le Groupe d'Expérimentation de l'ALAT est créé à partir de l'ancienne Section d'expérimentation du GH N°1 (4), au quartier Fesch à Satory, auprès du GALAT N°7, formation qui l'administre. Le 12 juin, trente-deux Bell 47G-2 du GH N°1 sont affectés à l'ESALAT, sept Hiller au GAOA N°7 et dix-sept Djinn plus quatre Alouette II au GE/GAOA N°7.

Enfin, le 1er août, l'AH-ESALAT devient Ecole d'Application de l'ALAT à Satory.

L'EA/ALAT est transférée à Sidi-bel-Abbés, le 20 octobre 1957, où l'escadrille d'instruction sur Vertol H-21C du Cannet-des-Maures la rejoint.

 

 

Depuis le 22 avril 1980, les traditions du GH N°1 sont confiées par COMALAT à l'EA/ALAT.

 

(1) DM n° 1147/EMA/IO du 7 avril 1954.

(2) DM 3928/EMAIO du 17 juillet 1956.

(3) DM n° 1055/EMA du 28 février 1957.

(4) DM n° 2000/EMA/I.O du 24 avril 1957.

 

GH N°1
GROUPE D'HELICOPTERES N°1 - GH N°1 -
CHEF DE CORPS
DATES
Chef d'escadron RAZY Jean
1er mai 1954 au 31 juillet 1957